Double naissance au Zoo

Double naissance naturelle chez l’espèce la plus menacée des grands félins au monde, le léopard de l’Amour


COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate

Granby, le 8 mars 2021 – C’est avec beaucoup de fébrilité et de joie que le Zoo de Granby annonce la naissance de deux bébés léopards de l’Amour. Notre femelle âgée de 5 ans, Hope, a été porteur d’espoir comme son nom le reflète si bien, en donnant naissance pour la première fois à 2 petits vendredi dernier. Le premier bébé est né vers 2h40 alors que le deuxième s’est pointé le bout du nez vers 4h54. La maman est présentement gardée isolée avec ses bébés et une caméra nous permet de s’assurer que tout se passe bien, 24 heures sur 24. En date d’aujourd’hui, nous sommes soulagés et heureux de voir que les 2 petits boivent bien et sont très vigoureux! Cette naissance était hautement souhaitée auprès de toute la grande équipe du Zoo qui collabore à l’offensive pour protéger les léopards de l’Amour, classés en danger critique d’extinction par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).


« Ces naissances sont une réussite importante dans les efforts de conservation Ex Situ de l’espèce et relèvent presque du miracle ! » appuie Karl Fournier, Directeur des soins animaliers du Zoo de Granby. Étant cryptorchide et ayant de plus, une semence de piètre qualité, les chances étaient minces pour notre jeune mâle Baïko de se reproduire.

De belles réussites pour les efforts de conservation Ex Situ de l’espèce

Actuellement, le zoo héberge 5 léopards dont le père des petits, Baïko. Ce jeune mâle est né d’une césarienne en 2015, ce qui était une première dans le milieu zoologique pour l’espèce. Le Zoo de Granby était la seule institution canadienne à avoir réussi cette reproduction. La naissance remarquée avait par ailleurs fait l’objet d’un reportage à l’émission Découverte de Radio-Canada. Bien qu’il s’agisse d’un événement aussi rare qu’exceptionnel, le Zoo de Granby avait répété l’exploit en 2018, avec une césarienne chez la femelle Megan. La mère éprouvait des problèmes de dystocie lors des mise-bas, ce qui avait justifié le choix de ce genre d’intervention. Cette fois-ci avec Hope, toute l’équipe était sur le qui-vive avec l’espoir d’une naissance naturelle pour l’espèce sans assistance humaine. « En observant les comportements de Hope, nous étions convaincus que la naissance allait avoir lieu avant notre arrivée au travail vendredi matin. Quel bonheur et fierté de voir les deux bébés ainsi que la maman qui s’en occupait bien. Déjà une heure après les naissances, elle allaitait les petits. Nous sommes encore plus contents d’avoir les deux générations de notre femelle Megan, soit papa Baiko et ses deux bébés!! » - Andréanne Labbé, technicienne en soins animaliers sur le secteur de l’Asie



La femelle Hope est très importante pour la conservation Ex Situ (qui signifie à l’extérieur du milieu naturel). Elle se situe au 2ième rang au niveau de sa diversité génétique sur un total de 35 femelles qui font partie du programme de conservation des léopards de l’Amour, répartis dans 33 institutions accréditées par l’AZA. Le Zoo participe depuis près de 15 ans au Species Survival Plan (SSP) du léopard de l’Amour. Il s’agit de programmes de reproduction nord-américains pour les espèces menacées. Un comité d’experts multidisciplinaires émettent des recommandations pour optimiser la diversité génétique sur une perspective de 100 ans.

Depuis 2018, les léopards de l’Amour cohabitent dans de nouveaux espaces construits pour favoriser la reproduction et la conservation. Ces installations sont situées à proximité de leur quartier intérieur et non visibles du public. Ces espaces soigneusement aménagés ont nécessité un investissement de 120 000 $, dont 60 00 $ provenant d'une contribution de la MRC Haute-Yamaska et de 40 000 $ de la Fondation du Zoo de Granby.

À propos du léopard de l’Amour :

  • Il ne subsiste qu’un peu plus de 80 individus, situés à la frontière la plus au sud de la province de Primorie en Russie et de celle de Jilin en Chine;
  • Environ 200 individus vivent en milieux zoologiques mondialement;
  • La longévité est de 10 à 15 ans en nature et jusqu’à 20 ans en captivité;
  • Bien que le braconnage direct soit une grande menace pour cet animal, ses proies deviennent de plus en plus rares également. La déforestation ajoute une pression supplémentaire sur cette espèce en plus des fréquents feux de forêt dans la région où l’on retrouve le léopard de l’Amour.

À propos du Zoo de Granby

Le Zoo de Granby est un organisme à but non lucratif, fondé en 1953, dont la mission est d’Agir pour préserver le monde animal. Il participe à 43 programmes du Species Survival Plan (SSP) et héberge 45 espèces ayant un statut à risque. Le Zoo de Granby dirige ou collabore à une vingtaine de projets de conservation au Québec et un peu partout sur la planète.

Pour information :

Hélène Bienvenue,
Conseillère en communication et marketing
Zoo de Granby
[email protected]
450 372-9113 poste 2195
cell : 450 775-8617