La téquila à la rescousse des chauves-souris

À priori, rien ne semble unir la téquila et les chauves-souris. Pourtant, c’est grâce aux buveurs de téquila qu’une espèce menacée de chauves-souris a pu être sauvée de la liste rouge. Seule pollinisatrice de l’agave bleu, ingrédient de base dans la fabrication de cet alcool, la petite chauve-souris à long nez a été sauvée par une mobilisation sans précédent. L’incitatif était majeur : pas de chauve-souris, pas de téquila!

Qu’en est-il chez nous?

Bien qu’aucune des huit espèces de chauves-souris présentes ici ne participe à la fabrication de boissons alcoolisées, elles nous permettent d’économiser près de 23 milliards de dollars annuellement en Amérique du Nord! Insecticides naturels, elles dévorent les insectes une fois la nuit tombée. Une colonie de 500 petites chauves-souris brunes consomme près de 450 kg d’insectes durant l’été, soit l’équivalent de 6 cerfs de Virginie! Une seule petite chauve-souris brune peut manger l’équivalent de son propre poids durant la nuit. C’est comme si une personne pesant 150 lb dévorait 680 pointes de pizza durant sa journée, rien de moins!

Ces alliés ailés nous sont essentiels et pourtant, leurs populations chutent à vue d’œil. Déjà, trois espèces sont menacées d’extinction. En plus de la destruction d’habitats, de la dégradation des milieux humides et de la pollution qui ralentissent énormément la croissance des populations, elles sont décimées par une maladie : le syndrome du museau blanc. Ce champignon, très néfaste, se développe principalement sur le museau des chauves-souris et donne l’impression qu’elles ont mangé des beignes poudrés. Provoquant des réveils fréquents et l’épuisement des chauves-souris, cette maladie se transmet rapidement dans les hibernacles, les individus y étant collés les uns aux autres. Depuis son apparition en 2006 au Canada, le syndrome du museau blanc a décimé des populations entières : 90 à 100% des chauves-souris cavernicoles sont disparues!

Vous pouvez les aider!

Plusieurs options s’offrent à vous :

  1. Installer des dortoirs à chauves-souris qui leur donnent un abri artificiel;
  2. Participer au suivi des maternités en inscrivant une colonie sur le site internet www.chauve-souris.ca;
  3. Contacter le Zoo de Granby si vous trouvez une chauve-souris à la maison durant l’hiver, nous hébergeons les animaux tout l’hiver et les retournons en nature le printemps venu!

Pour plus d’informations sur notre l’implication dans la conservation des chauves-souris du Québec, visitez l’onglet Conservation et Recherche de notre site Internet et consultez cet l'article de Radio-Canada.