Sortir des sentiers battus pour protéger le martinet ramoneur

Martinet où es-tu? Le martinet ramoneur est menacé au Canada, où ses effectifs ont chuté de 95% depuis les années 1970. Plusieurs menaces, comme la perte d’habitat de nidification et de repos, pèsent sur cet oiseau se nourrissant d’insectes capturés en vol. Afin de contribuer à sa préservation, un tout nouveau projet mené par notre équipe de conservation et recherche a vu le jour en 2018. Et pour mieux protéger le martinet, les biologistes du zoo et leurs partenaires n’hésitent pas à sortir des sentiers battus!

Ce projet, d’une durée de trois ans, se déroule dans la grande région du Lac-Édouard en Haute-Mauricie, où lacs et rivières côtoient une forêt majestueuse (et pas toujours facile d’accès!). Car si pour se reposer et faire son nid le martinet a adopté les cheminées de nos maisons, églises et autres bâtiments, il utilisait historiquement les gros arbres creux. Ceux-ci sont maintenant bien rares, mais de vieilles forêts intéressantes pour l’espèce subsistent encore en Mauricie. Et la région possède un autre attrait majeur : l’immense cheminée du Sanatorium Historique Lac-Édouard, qui héberge au printemps une centaine de martinets l’utilisant en tant que dortoir collectif.

Se pourrait-il que certains de ces oiseaux, à défaut de cheminées aux alentours, utilisent toujours la forêt pour se reproduire et faire leur nid?

Pour répondre à cette question d’importance pour la survie de l’espèce, les scientifiques de l’équipe, dont fait partie la biologiste Isabelle Devost, Coordonnatrice à la Conservation au Zoo de Granby, ont entrepris d’équiper d’émetteurs télémétriques des martinets pour suivre leurs mouvements. Les données de télémétrie ainsi obtenues permettront de mieux comprendre l’utilisation du milieu naturel par cet oiseau énigmatique en période de nidification et de suivre les déplacements effectués pendant la migration vers l’Amérique latine.

La force de ce projet réside dans ses nombreux collaborateurs. Il est supporté par le Service canadien de la faune d’Environnement et Changement climatique Canada, le Sanatorium Historique Lac-Édouard, l’Observatoire d’Oiseaux de Tadoussac et les communautés locales. Il est également financé en partie par l’organisme Bird Protection Quebec et le Programme d’intendance de l’habitat pour les espèces en péril. Grâce à la collaboration de tous ces partenaires, les informations recueillies permettront de mieux protéger cette mystérieuse espèce menacée qu’est le martinet ramoneur.

Merci à nos partenaires