Mieux comprendre les bélugas

Les cétacés regroupent des espèces charismatiques desquelles il reste encore beaucoup à apprendre. Les bélugas, dont presque toutes les populations canadiennes sont trouvées en Arctique (à l’exception de celle qui est en danger dans le Saint-Laurent), sont notamment considérés comme des sentinelles de la santé des écosystèmes dont ils font partie et dont dépendent plusieurs communautés. C’est dans ce contexte que notre vétérinaire, Dre Émilie L. Couture, collabore au suivi de populations de bélugas de la mer de Beaufort avec l’appui du Réseau canadien pour la santé de la faune (RCSF).

Des émetteurs, sources d’informations fort riches

En 2018, dans le delta de la rivière Mackenzie (Territoires du Nord-Ouest), des scientifiques et des membres de la communauté Inuvialuit ont travaillé de pair afin d’apposer des émetteurs satellites sur des bélugas de la mer de Beaufort. Pour la première année de ce projet de deux ans, 14 bélugas ont été équipés avec des émetteurs permettant de recueillir une myriade d’informations telles que des localisations précises et des données océanographiques. En collaboration avec le RCSF, Pêches et Océans Canada et les communautés locales, Dre Couture avait pour tâche de superviser la portion santé animale du projet, soit d’évaluer l’état de santé des baleines capturées ainsi que l’impact physique et métabolique du processus de pose d’émetteur.

Analyse de données pour solutions durables

Les données de télémétrie obtenues permettront de mieux comprendre comment ces mammifères marins naviguent au sein de leur écosystème. Cela permettra, notamment, de planifier un recensement de la population par avion en 2019. De surcroît, ce projet assure une surveillance continue de la santé de cet écosystème arctique et supportera la mise en place de mesures de protection dans un contexte de changements climatiques et où les activités humaines comme le transport et le développement sont appelés à s’intensifier.

Dre Couture retournera à la mer de Beaufort en juin et juillet de cette année, où une phase 2 du projet sera orchestrée, avec la même équipe que l'an dernier.