Picchu s’envole pour la République Tchèque

Vous vous souvenez de Picchu, ce jeune condor des Andes né l’été dernier au Zoo? Maintenant âgé de près de 10 mois, nous devons dire lui dire aurevoir. Picchu quittera à la fin du mois vers le Zoo d’Ostrava, en République Tchèque, où les spécialistes du programme de survie de l’espèce en captivité ont identifié une femelle qui pourrait être jumelée avec Picchu, dans le but de produire une nouvelle lignée génétique.

Petit retour sur la naissance exceptionnelle d’un condor des Andes au Zoo de Granby

Le 30 juillet 2018 naissait le premier condor des Andes au Zoo de Granby, une grande fierté pour le Zoo. En 2018, seulement quatre institutions zoologiques ont réussi à reproduire le condor des Andes au monde ; soit deux en Europe et deux en Amérique du Nord.

À l’âge d’une semaine, le bébé condor a malheureusement dû être retiré du nid familial à cause d’une blessure infligée par son père. Il a donc été placé en incubateur suite et, par conséquent, a dû être nourri à la main. Une marionnette avec une tête de condor a été utilisée par l’équipe du Zoo en guise d’outil d’alimentation pour s’assurer qu’il n’associe pas la nourriture à l’humain qui le nourrissait.

Une fois sa plaie guérie, il a été remis dans le nid familial avec un grillage à l’entrée pour le garder isolé de ses parents tout en maintenant le contact visuel. Les semaines ont passé et les portions de nourriture se sont multipliées passant de 80 g à 750 g en l’espace de quatre mois.

À la mi-décembre, Picchu âgé de 4 mois et demi, a été transféré dans une grande volière et pesait déjà plus de 10 kilos. Sachant que dès l’âge de 6 mois, les jeunes condors font leurs premiers essais de vol, on se devait de lui fournir l’espace nécessaire pour développer sa masse musculaire.

Le condor des Andes : population en déclin

Les condors des Andes sont des oiseaux avec un statut précaire en nature. La population est en déclin, entre autres à cause de l’ingestion de proies intoxiquées par les pesticides et la perte d’habitat. Les spécialistes du programme de survie de l’espèce en captivité, qui émettent les recommandations de reproduction en identifiant les candidats selon leur génétique, ont identifié une femelle qui sera jumelée à notre mâle, dans le but de produire une nouvelle lignée génétique. Cette femelle se trouve au Zoo d’Ostrava en République Tchèque.

Le Zoo d’Ostrava est une institution accréditée par la EAZA (European Association of Zoos and Aquaria) qui est l’équivalent de l’AZA. Il y a une belle collaboration entre nos deux organismes pour la gestion de cette espèce en captivité ce qui nous fait croire que ce « match » est tout à fait approprié!

Nous croyons sincèrement que Picchu sera entre bonnes mains.

Hodně štěstí Picchu! (Bonne chance en Tchèque)