Le bien-être animal au cœur des actions des techniciens du Zoo : rétrospective 2022 des enrichissements

Un esprit sain dans un corps sain, c’est ce à quoi nous aspirons tous! En milieu zoologique, nous avons les mêmes aspirations pour les animaux sous nos soins, et on ne ménage aucun effort pour offrir un environnement à la fois riche et stimulant, question de répondre aux besoins de chaque espèce.

L’enrichissement réunit toutes les initiatives mises en place par le personnel de soin pour stimuler l’animal physiquement et/ou mentalement, favoriser des comportements qui sont propres à l’espèce (chasser, creuser, grimper, fouiller, etc.) et lui permettre de choisir à quoi il occupe sa journée.

Une bonne connaissance de l’espèce est requise afin de cibler les comportements que l’on souhaite stimuler. Il faut également une bonne part de créativité, puisque pour être gagnant, un enrichissement ne doit pas faire partie de la routine de l’animal… ce n’est plus aussi stimulant! Il faut donc offrir une grande variété d’expériences différentes et sécuritaires pour l’animal.

Il existe différentes catégories d’enrichissement disponibles, vous en avez peut-être aperçu lors de votre dernière visite au zoo!

Enrichissement d'habitat

Changer l’environnement crée une toute nouvelle expérience pour l’animal. L’ajout de branches, de vignes, de perches, d’abris ou la modification du substrat offre de nouvelles occasions d’exploration de naviguer d’une manière toute différente dans son habitat.

En 2022, les mandrills ont d’ailleurs eu droit à un réaménagement en règle de leur habitat!

Enrichissement cognitif

Susciter des occasions pour les animaux d’exercer leurs neurones est aussi important que de leur donner de l’espace pour courir, grimper et sauter.

Les sessions d’entrainement biomédical et la résolution de casse-tête sont parmi les exemples servant à faire travailler les méninges.

En plus, l’entrainement biomédical sert à prodiguer des soins de base avec la collaboration de l’animal, ce qui est doublement bénéfique!

En 2022, nous avons assisté à la collecte de sécrétions nasales chez nos éléphants, une intervention qui demande aux techniciens de travailler contre un réflexe naturel : celui de boire! 😉

Enrichissement sensoriel

Les textures, les odeurs et les sons sont également une partie importante des initiatives d’enrichissement chez nos animaux.

En nature, plusieurs espèces comptent sur leurs sens pour trouver leur nourriture, un partenaire, etc. Saupoudrer ça et là des épices, ou disperser des poils de chameaux dans l’habitat, active l’instinct de recherche, pousse l’exploration de l’environnement.

À l’automne 2022, nos léopards des neiges ont eu droit à des navets particuliers, piqués de plumes d’oiseaux et saupoudrer d’épices… miam!


Enrichissement alimentaire

De loin, c’est le préféré des plus gourmands!

Par contre, si la récompense en vaut la chandelle, les techniciens s’assurent que l’animal travaille un peu pour l’obtenir! Il peut s’agir de casse-têtes simples à résoudre, d’utiliser un outil rudimentaire pour aller chercher l’aliment, ou briser la glace qui retient un délicieux morceau de poisson.

En nature, il n’y a rien de gratuit, donc les obliger à se dépenser un peu reproduit ce qu’ils vivraient dans le milieu sauvage.

Voyez comment notre tigre Jack met ses qualités de prédateur au service de son estomac lorsqu’il tente de récolter les boulettes de viande collées sur une cible mouvante, neige en prime! 😉